Archives pour la catégorie Sans catégorie

Mon intervention liminaire au Conseil municipal du 1er mars 2017

Mesdames, Messieurs les élus,

Chers Argenteuillaises, Chers Argenteuillais,

Mesdames, Messieurs,

En préambule du Conseil de ce soir, je souhaite partager avec vous une réflexion qui me vient, à l’aune de l’actualité que probablement aucun d’entre nous n’aura manquée aujourd’hui.

Il y a bientôt 3 ans de cela, réélu Maire d’Argenteuil, je me souviens d’avoir découvert avec stupéfaction de graves dérives dans la gestion budgétaire de la Ville par nos prédécesseurs, et d’avoir alors saisi le Procureur de la République de Pontoise les 16 juillet et 31 aout 2014 pour :

  • Favoritisme, complicité et recel ;
  • Trafic d’influence, détournement de fonds publics et abus de confiance aggravé.

Des faits qui me semblent profondément graves et dont nous connaissons tous les conséquences pour notre Ville.

Bien plus tard, j’ai été convoqué, le 8 juillet dernier par le juge Serge TOURNAIRE, du Parquet National Financier, à qui l’on venait de transmettre cette affaire.

Au cours de cet entretien, le juge TOURNAIRE m’a confié que le dossier traité par la Police financière pour le TGI de Pontoise était maintenant étayé et les charges importantes.

En tant que partie civile dans cette affaire, j’ai demandé au juge des confrontations.

J’attends depuis lors…

Parallèlement, l’actualité du jour nous apprend que le même juge TOURNAIRE, en charge depuis seulement vendredi dernier du très médiatisé dossier concernant l’un des candidats à la présidentielle, lui envoie dès aujourd’hui une convocation avec la perspective de sa mise en examen prochaine.

Je m’étonne dès lors de la rapidité des procédures pour certains alors qu’elles semblent bien longues pour d’autres, et m’interroge sur l’existence d’une justice à deux vitesses…

Je vous laisse à cette réflexion.

Je vous remercie.

Mon engagement pour Argenteuil : Législatives 2017

Capture d’écran 2017-01-28 à 19.39.34

 

 

Mesdames, Messieurs, Chers Argenteuillais,

Je vous annonce ce soir que j’ai pris la décision de ne pas être candidat aux élections législatives au mois de juin prochain.

La loi sur le cumul des mandat s’appliquera à cette date et chaque élu devra alors faire un choix.

Victorieux en juin prochain, cela signifierait pour moi devoir choisir entre la ville d’Argenteuil et l’Assemblée-nationale. Vous le savez, l’engagement de ma vie a toujours été au service d’Argenteuil et des Argenteuillais.

Il était donc pour moi hors de question d’abandonner la ville, après deux ans de redressement,  suite à la gestion catastrophique de l’ancienne municipalité. Mon choix est sans aucune hésitation celui d’Argenteuil, au moment où la ville va mieux, au moment où les projets sortent ou vont sortir de terre dans les prochains mois, au moment où les acteurs économiques de la France entière se battent pour revenir enfin s’implanter à Argenteuil.

J’ai demandé à Gilles Savry, mon adjoint à l’urbanisme, qui a toute ma confiance, d’être candidat pour les élections législatives face à un Parti socialiste local et national plus décomposé que jamais. Gilles Savry a accepté ma proposition et je l’en remercie.

Je demanderai, dès demain, à Jean-Francois Lamour de le faire investir par la Commission Nationale des Investitures des Républicains.

Georges Mothron

Conseil municipal du 13 décembre 2016: Introduction du Maire d’Argenteuil

Mardi 13 décembre 2016 

Conseil municipal : DISCOURS DU MAIRE D’ARGENTEUIL

*************************************

Mesdames, Messieurs les élus, Mesdames, Messieurs,

Comme je le rappelais le 24 novembre dernier à l’occasion de la signature du CIN (Contrat d’Intérêt National), Argenteuil est plus que jamais en mouvement ! Notre ville a fait le choix de prendre son destin en main sur le plan du développement économique, du développement urbain, du développement numérique, afin d’améliorer, via les nouvelles technologies, la vie quotidienne de nos administrés.

Notre ambition en matière de développement économique d’abord :

Cette ambition affichée depuis le début du mandat s’avère payante. (PPT1 Logo de la Métropole) En effet, depuis plusieurs mois, notre ville se retrouve au centre de toutes les attentions pour ne pas dire des convoitises d’investisseurs divers. Ces résultats partent d’abord et avant tout de la clairvoyance qui a été la nôtre d’intégrer la Métropole du Grand Paris, qui a permis de braquer les projecteurs sur Argenteuil et sur ses fantastiques atouts.

Ce choix de début de mandat nous a permis d’être retenus par les instances de la Métropole sur le secteur de la gare centrale afin d’y implanter tout un lot d’entreprises qui viendront très rapidement redynamiser le tissu économique de la ville. Elles apporteront notamment des richesses supplémentaires à notre commune, que ce soit en matière d’emplois, de CFE (ex taxe professionnelle), ou de recettes pour faire revivre nos commerces.

De plus, notre ville dispose d’atouts géographiques rêvés puisqu’elle se trouve à proximité immédiate de Paris, desservie par des axes routiers structurants et proche de l’aéroport international Charles de Gaulle, tout en disposant dans le même temps de réserves foncières importantes.

Encore récemment, des personnalités (PPT2 Article Parisien CIN) du monde politique et privé ont fait le déplacement à Argenteuil pour venir y signer le CIN, comme je le rappelais au début de mon intervention. CIN qui viendra lui aussi changer la face d’Argenteuil. Cela a conduit, quelques jours après cette signature, à la venue de pas moins de 50 investisseurs, urbanistes et architectes, à qui nous avons fait visiter la zone autour de la gare centrale avec pour objectif leurs futures implantations.

Je profite de cette occasion pour saluer le Député d’Argenteuil-Bezons qui a été l’un des nombreux témoins de la réussite de cette signature.

Notre ville est bel et bien entrée dans une spirale économique positive et nous comptons bien y poursuivre notre chemin !

Ensuite, ambition en matière de développement urbain :

Cette ambition qui est la nôtre est bien souvent liée au développement économique. Je pense ici notamment à la zone dite « friche Balzac » (PPT3 Friche Balzac) au Val d’Argent dont il est fort possible qu’elle puisse être retenue dans la seconde consultation à venir de la part de la Métropole, à moins que des investisseurs ne nous confirment une offre avant cela. Cette zone à l’abandon depuis des décennies est un véritable point noir que les Argenteuillais veulent voir se transformer au plus vite. Ce sera très bientôt le cas pour voir naître un projet de haute qualité.

Même si parfois la chose est peu aisée, nous voulons chasser de notre territoire les promoteurs peu scrupuleux et totalement indifférents au bon développement de la commune. C’est bien là toute notre volonté affichée de reprise en main par la ville des berges de Seine et notamment (PPT4 Yoplait) de l’emprise d’environ 3 Ha de l’ancien site Yoplait que la municipalité a fait le choix de préempter. Il en va de même pour le terrain dit « Renault », également préempté par la commune et qui sera un point du départ de la réalisation du secteur dit de la porte St Germain.

Cette transformation, c’est aussi la construction d’infrastructures publiques, avec la construction d’écoles d’ici la fin du mandat dont nous avons tant besoin. D’ores et déjà, vous avez pu voir qu’une toute nouvelle halle des sports (PPT5 Halles des sports) est sortie de terre. Celle-ci sera très bientôt opérationnelle pour les Argenteuillais. Comme vous le savez, il est d’usage de donner un nom aux édifices publics. J’ai appris récemment, et j’ai naturellement une pensée forte pour lui ce soir, que Roger Ouvrard, ancien Maire d’Argenteuil, était au plus mal. Après en avoir discuté avec ma majorité, j’ai décidé, avec l’accord de l’intéressé, que cette nouvelle Halle des sports porterait le nom : Halle des sports Roger Ouvrard. Nous pensons qu’il le mérite bien, lui qui a tout dédié de sa vie à la jeunesse et aux sports.

La transformation de la ville n’est, comme vous le voyez, pas un vain mot. Elle va d’ailleurs se poursuivre de manière très concrète dans les prochains mois via le secteur dit « Héloïse » sur les berges de Seine.

La société FIMINCO, en la personne de son Président Gérald Azancot, présentera dans quelques instants, ce projet d’envergure en premier point de ce Conseil. Je profite de cet instant pour faire une parenthèse sur ce sujet. Comme je l’avais promis lors du précédent conseil municipal, j’ai reçu le Député en tête à tête la semaine dernière pour évoquer différents sujets, dont celui-ci. Je lui ai proposé de m’accompagner à la réunion qui se tiendra le 15 décembre prochain au Centre National du Cinéma pour défendre le projet d’Argenteuil vis à vis de ceux de Bezons ainsi que de Cormeilles. Il a accepté ma proposition, je m’en réjouis.

Enfin, concernant la mise en place d’une commission de travail, je propose que 6 membres de la majorité et 2 de l’opposition composent cette commission. Pour la majorité Xavier Péricat, Gilles Savry, Philippe Métézeau, Céline Charaix et moi même. J’ai demandé à Philippe Doucet de désigner deux membres de l’opposition dont peut-être lui même.

Cette commission aura vocation à répondre aux différentes interrogations que nous serons amenés à nous poser ce soir. J’ai en effet demandé à M. Azancot, au regard des 38 points de ce conseil qui vont suivre, d’être concis dans sa présentation, afin qu’elle ne dure pas plus de 20 à 30 minutes. Les questions qui viendront, suite à cette présentation, seront donc évoquées et débattues lors de cette commission qui se réunira fin janvier. J’annonce également ici ce soir que j’organiserai une grande réunion publique sur le projet Héloïse fin mars début avril ouverte à toute la population.

 

Enfin, ambition en matière de développement numérique :

Déployée depuis la mi-juin, (PPT6 Logo Tell my city) l’application Tell My City rencontre un vif succès. Argenteuil est aujourd’hui la 2ème ville de la communauté Tell My City à compter le plus grand nombre de signalements.

A titre de comparaison, la ville de Limoges est la ville cliente qui se rapprocherait le plus de la nôtre en termes de superficie et d’habitants. Si Limoges rencontre plus d’utilisateurs uniques, Argenteuil compte davantage de signalements journaliers et mensuels.

En 2015, la ville d’Argenteuil a enregistré 1111 doléances (courriers, mails, fiches maisons de quartier, visites de quartier, réunions publiques).

En 2016, à la date du 22 novembre, nous avons enregistré 974 doléances des mêmes sources. A ce nombre, nous devons ajouter pas moins de 3196 signalements enregistrés via Tell My City, soit une moyenne d’environ 600 signalements par mois. Un succès incontestable.

Je tiens à souligner l’excellente prise en compte et gestion de cette application par les services municipaux qui ont compris, grâce à la formation qui leur a été dispensée avant sa mise en oeuvre, l’intérêt et les avantages qu’ils pouvaient eux-mêmes en tirer. La réactivité dont ils font part aujourd’hui, malgré l’augmentation du nombre de signalements, en est la preuve.

Nous ne restons pas non plus inactifs en matière de raccordement des foyers Argenteuillais à la fibre optique. Je sais l’impatience légitime de nos administrés sur ce sujet qui m’interpellent d’ailleurs régulièrement sur Twitter.

Depuis le début du mandat, la ville fait pression sur la société SFR pour accélérer les déploiements et la construction des points de mutualisation. Notre action auprès de SFR a permis une nette accélération sur le 2ème semestre 2016.

En effet la ville compte à ce jour :

  • 24 points de mutualisation en service et 40 nouveaux seront activés d’ici janvier 2017, soit 22 400 logements raccordés. (chaque point de mutualisation permet de raccorder en moyenne 350 logements, il en restera encore une trentaine à construire entre le second semestre 2017 et le 1er semestre 2018).
  • dans les 6 mois à venir ce sont près de 10 000 nouveaux logements qui seront éligibles et qui viendront s’ajouter aux 8000 logements déjà éligibles à ce jour (sur un total d’environ 43000 prises sur Argenteuil)
  • Les adresses raccordables par les infrastructures souterraines devraient être éligibles sur le premier semestre 2017
  • Concernant les adresses raccordables en aérien, les pavillons et les immeubles anciens dont les infrastructures cuivre actuelles sont accrochées aux façades, les études vont débuter dès le début de l’année 2017 et les premières adresses seront éligibles au cours du deuxième semestre 2017
  • un délai supplémentaire d’1 an a été accordé par avenant aux opérateurs par le conseil départemental.

Voilà ce que je souhaitais vous dire ce soir, Argenteuil est plus que jamais en mouvement et les projets, après un redressement financier sur les deux premières années, vont enfin pouvoir se concrétiser.

Je ne peux conclure mon intervention de ce soir sans évoquer la mémoire de Bernard Voisin disparu trop tôt à l’âge de 59 ans le 13 octobre dernier. Il était adjoint de mon prédécesseur. Son parcours est celui d’un homme honnête et courageux qui a forgé sa vie à force de volonté et de travail. Né dans une famille ouvrière, d’un père tonnelier en usine disparu lui aussi trop tôt alors que son fils n’avait que 8 ans, Bernard Voisin était doté d’un caractère rêveur, calme et généreux depuis sa plus tendre enfance.

Lui qui n’avait pas eu la chance de pouvoir faire des études, n’ayant ni le BAC et pas même le certificat d’études, avait réussi par la force de son travail à obtenir par le biais de validations d’acquis professionnels différents diplômes de l’enseignement supérieur jusqu’a décroché un diplôme de Sciences Po.

Son parcours professionnel est celui d’un homme engagé pour le bien commun à travers le service public. Après un rapide passage dans le milieu de l’imprimerie, il devient à 17 ans éducateur en centre de loisirs, puis directeur de centres de vacances à la mairie de Nanterre. Il se lance à la même période dans des voyages à l’étranger par curiosité mais surtout par goût de l’aventure.

Homme engagé également disais-je, il deviendra rapidement un militant syndical. Il intègrera plus tard la Mairie d’Argenteuil en qualité de Directeur de la culture. Il quittera Argenteuil pour la ville d’Achères où il occupera successivement les postes de Directeur du service économique puis Directeur-général adjoint à l’Aménagement du Territoire, au Cadre de vie et Développement durable, au développement économique, commerces et Emploi, Services techniques.

Homme de convictions, il était membre du Parti Communiste Français. Nous l’avons bien connu ici à Argenteuil comme élu. Il sera par la suite candidat en 2014, aux élections municipales d’Achères, ville où il s’était installé définitivement avec sa fille Margot âgée de 17 ans.

Je souhaite ce soir lui rendre hommage en observant une minute de silence en sa mémoire.

Je vous remercie.