Archives pour la catégorie Sans catégorie

Allocution à l’occasion du conseil municipal du 19 décembre

ALLOCUTION DE MONSIEUR GEORGES MOTHRON, MAIRE D’ARGENTEUIL

CONSEIL MUNICIPAL DU 19 DECEMBRE 2017

Mesdames, Messieurs les élus,

Mesdames, Messieurs les représentant de la société FIMINCO

Chères Argenteuillaises, Chers Argenteuillais,

 Je suis particulièrement fier et heureux ce soir de pouvoir enfin présenter en détail aux élus et aux habitants d’Argenteuil, ce magnifique projet Héloïse, fruit de notre travail avec la société FIMINCO.

Notre ville est née du dialogue entre le fleuve, la plaine et les coteaux.

Malheureusement, un siècle d’urbanisme et des choix d’intérêt régionaux comme l’A15 et RD 311 ont coupé la ville et ses habitants de la Seine et de ses berges.

L’engagement que j’avais pris avec la majorité municipale en 2014 était clair et simple : réveiller Argenteuil, assoupie dans son développement, isolée, en rebasculant la ville vers ses berges.

Le projet de l’Île Héloïse en est une étape majeure.

Nous travaillons à retisser les liens avec le fleuve pour créer un centre de gravité et de développement sur cet axe essentiel à notre bien-être et notre développement.

Ce lien n’est pourtant pas si ancien.

Né dans le centre-ville, je me souviens qu’enfant j’allais jouer dans l’île où nous avions un accès direct aux berges.

Plus tard, jeune salarié, j’ai pris mon premier poste, ici à Argenteuil, chez Roure Bertrand Dupont, devenu GIVAUDAN et nous pouvions, à l’heure du déjeuner, nous retrouver directement sur les bords de Seine.

C’est cette proximité qu’il nous faut réinventer.

Ce projet de la ville s’inscrit dans un élan métropolitain de reconquête de la Seine, l’axe vital et majeur, maltraité pendant des décennies et à laquelle tant de villes avaient tourné le dos.

Paris en tête, bien sûr, s’appuyant de l’exceptionnelle protection de son patrimoine historique.

Mais plus près de nous au sein même de la Boucle Nord : Asnières, Clichy, Colombes, profitant des friches laissées par la désindustrialisation, ont entrepris la reconquête de leurs berges.

Cette dynamique est d’autant plus forte et cohérente qu’elle est celle du territoire.

Cette ambition n’est pas nouvelle en ce qui me concerne.

Lors de mon premier mandat j’avais déjà entamé ce travail.

Preuve qu’il ne s’agit pas de politique, c’est avec Bezons, dans le cadre de la communauté d’agglomération que nous avions construit un plan ambitieux de transformation de la voie express en boulevard urbain.

Le secteur de l’île Héloïse, notamment, devait passer à 50 km/h avec des traversées piétonnes.

Nous avions réussi à assurer un financement tripartite de la région, de la CAAB et du département, chacun apportant 17 millions d’euros.

La précédente municipalité a choisi d’y renoncer au profit de projets chimériques et non finançables.

Finalement seul Bezons en a profité en achevant sa transformation en 2016.

Argenteuil, elle, a perdu cette opportunité.

Je le regrette.

Mais nous devons aller de l’avant. Il ne sert à rien de vivre de regrets et il est illusoire de vouloir restaurer le passé.

Nous ne pourrons pas revenir en arrière, il faut donc redoubler d’imagination pour inventer un nouveau rapport à la Seine et à ses berges.

Dès notre adhésion à la Métropole du Grand Paris en 2016, nous avons impulsé une politique de développement ambitieuse en ce sens pour que, sur toute la façade de la ville ouverte sur la Seine, un nouveau rapport et de nouveaux liens aux berges émergent.

Premièrement, en profitant à l’est, dans le secteur de la gare, de la dynamique d’ « Inventons la Métropole du Grand Paris » pour soutenir le projet Argenteuil Littoral de la société BRICQUEVILLE.

Ce secteur de friches SNCF en déshérence va enfin valoriser son lien exceptionnel avec Paris, sa proximité avec la Seine et  l’emblématique pont de chemin de fer pour offrir à la ville une nouvelle entrée remarquable avec un hôtel 4 étoiles, des bureaux partagés, des espaces publics et des locaux d’activité.

Argenteuil littoral, car une passerelle signal enjambera la voie rapide pour retisser le lien avec le fleuve en donnant accès à la berge et à une péniche restaurant.

Ce projet, lauréat de la Métropole du Grand Paris, verra très rapidement le jour.

Il inscrit profondément Argenteuil dans sa dynamique de renouveau.

Deuxièmement, à l’ouest, coté quai de Bezons, avec le projet de locaux d’activités « ateliers 166 ».

Respectueux du site, de son architecture et son l’histoire, son succès a été tel que BRICQUEVILLE souhaite aujourd’hui poursuivre avec une 2ème phase autour d’un hôtel 4 étoiles.

Le projet Héloïse, que nous allons découvrir ce soir, est la 3ème étape d’une politique ambitieuse et déjà concrète de reconquête des berges.

Plus encore, il est le fer de lance de la conquête de la place qu’Argenteuil mérite d’occuper au sein de la métropole.

Il est emblématique car il se situe là où est née Argenteuil.

Il doit être un nouveau signal, une nouvelle entrée dans la ville et le symbole de ce nouveau dialogue avec la Seine.

Il incarne aussi notre travail pour faire cesser l’évasion commerciale que connait Argenteuil.

3e ville d’Île de France, Argenteuil n’a plus le tissu commercial qu’elle devrait avoir.

Je ferai tout pour que les Argenteuillais puissent enfin trouver dans leur ville, au plus près de chez eux, l’activité indispensable à leurs besoins et à nos emplois.

Il n’y a pas de fatalité.

Ce pôle n’est pas, comme je l’ai entendu, un centre commercial de plus.

La présentation vous l’exposera en détail, mais il répond à une analyse des faiblesses de l’offre actuelle des commerces argenteuillais.

Loin d’être un concurrent il sera un complément

Nous l’envisageons comme une nouvelle rue commerçante, répondant à la vocation que présentait déjà le site avec le marché Héloïse qui, loin d’être menacé, en sera le premier bénéficiaire.

Tout comme le stade Alain Mimoun, qui sera pérennisé par des travaux de rénovation qu’il va connaitre dès cet été.

Il offrira, en outre, ce pôle culturel et de loisirs qui manque tant aujourd’hui.

Un pôle cinéma qui viendra, comme une locomotive, soutenir le Figuier Blanc et le Jean Gabin, avec une programmation complémentaire.

Et une nouvelle salle de spectacle, magnifique vous allez le voir, imaginée en balcon sur la Seine et offrant des possibilités nouvelles que ne permettait pas Jean Vilar, qui a beaucoup vieilli.

Je suis heureux, donc, que ce processus aboutisse à la présentation de ce soir.

Elle va permettre de nourrir le débat démocratique et de répondre aux esprits chagrins.

Petite parenthèse à destination des élus de l’opposition, je m’étais engagé au conseil d’octobre, à vous présenter ces éléments.

J’ai pour habitude de tenir mes promesses.

Cependant, l’équipe de FIMINCO, soucieuse des détails, a voulu soigner sa présentation et nous n’avons eu les éléments définitifs qu’hier soir.

Je tenais à m’excuser auprès de vous de n’avoir pu vous les présenter avant.

Ceci dit, les élus de la majorité ne les ont découverts que 24h avant vous…

***

Je vais laisser à Monsieur Gérald AZANCOT et a son équipe le soin de vous exposer leur travail.

Je les sais particulièrement fiers et attachés à ce grand projet.

Je vous remercie.

Allocution à l’occasion du conseil municipal du 10 octobre 2017

ALLOCUTION DE MONSIEUR GEORGES MOTHRON, MAIRE D’ARGENTEUIL

- CONSEIL MUNICIPAL DU 10 OCTOBRE 2017 -   

Mesdames, Messieurs, Chers collègues,

Tout d’abord mes chers collègues, avant d’aborder les points à l’ordre du jour, je tenais à vous informer des démissions de Monsieur Daniel Maupoux et de Madame Sémia Anzagh de leur mandat de conseiller municipal. Je tiens également à informer cette Assemblée de la décision de M. Lefebvre-Naré qui m’a saisi par lettre recommandée de son choix de quitter le Groupe « Fiers d’être Argenteuillais » et de siéger indépendamment du groupe d’opposition.

Il convient donc d’installer deux nouveaux conseillers municipaux afin de pourvoir à leur remplacement conformément à l’article 270 du code électoral.

J’ai le plaisir d’accueillir Madame Héloïse Lacaille et Monsieur Sivakumar Ponnudaraï. Je propose de désigner Madame Anne-Sophie Vuillemin en tant que Secrétaire de séance. Madame la Secrétaire vous pouvez passer à l’appel nominal des conseillers municipaux.

( Elle fait l’appel……..)

Avant de débuter le premier point à l’ordre du jour, je souhaitais faire part au personnel municipal nos vifs et sincères remerciements faisant suite à la rentrée scolaire ainsi qu’à l’inauguration de la Halle des Sports Roger Ouvrard. Je profiterai également de cette intervention pour répondre à la question orale de M. Lefebvre-Naré.

Je tenais en effet à saluer ce soir l’ensemble du personnel municipal ainsi que les élus en charge des affaires scolaires et du sport. En effet, cette nouvelle rentrée des classes a été un excellent cru, si je puis dire, de par la fluidité avec lesquelles les choses se sont déroulées. Le Directeur Académique présent lors de cette journée du 4 septembre, nous a d’ailleurs fait part de sa satisfaction au regard du très gros travail effectué pour nos enfants ainsi que les enseignants. Je rappelle que 17 classes ont été créées, dont 7 pour dédoubler des classes de CP dans les écoles en réseau d’éducation prioritaire. Argenteuil compte à ce jour plus de 14 000 écoliers au sein de ses 54 écoles publique. Nous n’avons, cette année encore, pas manqué à notre promesse de début de mandat de faire de l’éducation et du bien être des jeunes Argenteuillais, une priorité, en investissant 3,5 millions d’euros dans nos écoles entre juillet et août. Nous poursuivrons naturellement cet effort l’an prochain.

Cette rentrée scolaire s’est accompagnée de l’inauguration de la Halle des Sports Roger Ouvrard. Pour ceux qui n’ont pas fait le déplacement, je les invite à s’y rendre. Ce bâtiment est une très belle réussite répondant à des attentes fortes de la part des habitants ainsi que des associations. Là encore, les services de la ville ont été extrêmement proactifs, je pense ici à la direction des services techniques ainsi qu’à la Direction des Sports qui ont mis tout leur professionnalisme et leur sens de l’action publique au service de ce projet.

Je souhaite naturellement et également remercier Guy Carlier pour sa présence et sa bienveillance lors de l’inauguration. Comme il me l’a dit de nombreuses fois lors de nos échanges, il reste très attaché à Argenteuil. Je ne doute pas que nous serons amenés à nous recroiser très bientôt et pourrons compter sur son aide pour la mise en valeur de notre ville.

Avant de répondre à Monsieur Lefebvre-Naré, je souhaitais informer le Conseil municipal que le Jury « Inventons la Métropole » s’était réuni le 27 septembre dernier et s’était prononcé sur le choix du projet retenu sur le secteur de la Gare centrale. Je peux vous assurer que ce projet va radicalement faire changer, pour le meilleur, cette partie de la ville. Je ne peux hélas rien vous dire de plus avant la date de rendu officiel qui est fixée au 18 octobre à 15h. Nous aurons après cette date l’occasion de vous le présenter et d’en débattre ensemble. Par ailleurs, dans le cadre du redémarrage économique d’Argenteuil, je ne peux passer sous silence l’installation en Août dernier d’OSCARO qui souhaite embaucher des Argenteuillais. La mission Emploi de la Ville a d’ores et déjà proposé une trentaine de personnes répondant à leurs critères, au cours de notre journée portes ouvertes de ce jour. Voilà une friche de 25 ans autrefois occupée par ROVER qui va revivre.

Monsieur Lefebvre-Naré, vous m’avez fait parvenir en date du 4 octobre dernier un courrier ayant pour objet une question orale que je vais vous lire intégralement avant de vous y répondre :

courrier LN

 

 

Pour répondre à vos différentes interrogations et dans l’ordre :  

 

  • Sur l’attachement général des Argenteuillais à cet ensemble :

L’objectif du projet est double, il s’agit bien à la fois de faire du futur ensemble un lieu de passage mais également un lieu de partage : 

- Un espace de passage : l’aménagement du projet va permettre de recréer un parcours, un véritable circuit de qualité, qui mette en relation le cœur de ville, Coté Seine, le Parc des Berges, le Marché Héloïse et les Berges de Seine.

- Un lieu de partage : la requalification de l’espace public, la création d’un grand parvis piéton, l’aménagement d’une promenade piétonne et sécurisé, l’implantation de nouveaux équipements ouverts à tous (cinéma, salle de spectacle, restaurants, commerces) vont multiplier les occasions de se rencontrer sur le site d’Héloïse : on viendra désormais sur cet espace pour se divertir, pour faire ses achats simplement pour une promenade.

 

  • Sur la conservation d’un maximum d’arbres présents :

Le projet a effectivement été conçu avec comme objectif la préservation d’un maximum d’arbres présents sur site, dans la mesure du possible. La réflexion autour de cet objectif a conduit à établir une stratégie environnementale globale ambitieuse notamment autour de deux points : Le développement de la biodiversité et l’infiltration des eaux pluviales. 

  1. Le développement de la biodiversité est assuré :
  • D’une part, par le nombre d’arbres de petit à très grand développement que comporte le projet : En effet, si le Plan Local d’Urbanisme en vigueur impose la création de 45 arbres et arbustes, si le terrain actuel comporte 75 arbres et arbustes, le projet prévoit la plantation de 224 arbres de petit à très grand développement, soit trois fois le nombre d’arbres existants actuellement et cinq fois le nombre imposé par le Plan Local d’Urbanisme.
  • D’autre part, par la diversité des espèces que comporte le projet : En effet, le projet prévoit la mise en place de tables arbustives, d’arbres à fleur en mélange de hauteur allant jusqu’à 6m, d’arbres à grand développement en mélanges de hauteurs allants jusqu’à 10 m, d’arbres fruitiers, de pins de hauteurs variables. 

Ces arbres et arbustes viennent s’ajouter à une importante palette végétale, composée également de vivaces, de graminées, de bouquetiers ainsi que de plantes potagères offrant dans les différentes terrasses, autant de milieux favorables au développement de la biodiversité en ville. 

  1. Afin de concilier biodiversité et gestion des eaux pluviales, le projet propose la création d’un grand nombre de terrasses végétalisées. En particulier, 75 % des terrasses non accessibles seront végétalisées d’un part, et, ’autres part, 47% des terrasses accessibles seront végétalisées avec pour chacun de ces deux types de terrasses une hauteur de terre de plus de 40 cm. 

 

  • Sur la réalisation de commerce en continuité avec le circuit marchand du centre ville et la non concurrence avec Côté Seine et les commerces existants :

 Le projet s’intègre à double titre à son environnement : 

- D’une part, une continuité physique : le projet va permettre de requalifier l’entrée de ville d’Argenteuil et de créer le parcours manquant entre le marché et l’avenue Gabriel Péri. Le réaménagement du carrefour Héloïse-Péri permettra une traversée aisée et sécurisée des piétons et ainsi de créer un circuit marchand de cœur de ville complet comprenant les rues marchandes (Péri, Vaillant-Couturier), le centre commercial Coté Seine, le projet et le marché Héloïse. La proximité spatiale du projet permet également d’intégrer des équipements municipaux majeurs au sein de ce circuit : la Maison des Jeunes et de la Culture, le Conservatoire… 

- D’autre part, une complémentarité d’offre : le postulat de départ est simple, l’offre existant aujourd’hui dans le centre-ville d’Argenteuil ne permet de retenir une évasion commerciale colossale 250 M€ aujourd’hui (soit près de la moitié des dépenses des habitants d’Argenteuil) alors même que la ville est l’une des plus peuplée d’Ile de France. La programmation a été élaborée en prenant en compte les niveaux d’évasion sur chacun des secteurs d’activités et propose une mixité de commerce : 

  • de la mode bien sûr mais seulement sur un tiers de la surface, et avec objectif d’attirer des enseignes complémentaires de l’offre de Côté Seine, et de mettre en place les conditions nécessaires pour faire revenir celles qui ont quitté le cœur de ville ces dernières années. 
  • de l’alimentaire sur un format adapté au centre-ville : l’arrivée d’une nouvelle enseigne généraliste permettra de proposer aux consommateurs une nouvelle offre plus en adéquation en termes de prix avec le pouvoir d’achat des habitants d’Argenteuil (par rapport aux enseignes Géant Casino et Monoprix aux indices de prix élevés aujourd’hui). 
  • une large part de la surface sera dédiée aux autres secteurs d’activités aujourd’hui absents du cœur de ville d’Argenteuil : le sport, les loisirs, la décoration, un cinéma, de nouveaux concepts de restauration…

 

  •  Sur les places de stationnement :

Le projet compte 594 places de stationnement voiture et 184 places de stationnement deux roues ouvertes au public dédiées aux futurs visiteurs et clients du site (les logements possèdent un parking distinct en superstructure). Le parking fonctionnera comme un parking public et offrira une période de gratuité limitée pour les visiteurs (au-delà d’une certaine durée le stationnement sera payant afin de limiter le phénomène de véhicules ventouses). 

Lors des manifestations de grande envergure, accueillant un public important, une offre de stationnement complémentaire sera possible grâce au parking public situé à moins de 300 m sous le centre commercial Côté Seine et aujourd’hui sous utilisé.

 

J’en profite également pour proposer au groupe de travail formé avec l’opposition de se réunir à nouveau. Il ne s’est plus réuni depuis la dernière fois par de grains à moudre, mais suite aux différentes avancées récentes du projet, je crois important de fixer une nouvelle date de réunion que mon cabinet proposera à M. Doucet dans les jours qui viennent. Nous aborderons à cette occasion le sujet de la réunion publique qui a dû être repoussée suite aux différentes CDAC successives où notre projet a très largement été approuvé à chaque fois.

 

Voilà, mes chers collègues, ce que je souhaitais partager avec vous.

Georges MOTHRON

Rentrée politique: Valérie Pécresse à Argenteuil

Mesdames, Messieurs,

Depuis plusieurs mois, les Républicains sont en pleine reconstruction avec en son sein, différents courants qui ont émergé au fil de ces derniers mois. Valérie Pécresse est incontestablement l’une des personnalités phare de notre mouvement. Premièrement, de part sa position éminente de Présidente de la Région Ile de France, deuxièmement, via les idées qu’elle défend d’une droite ferme mais moderne et progressiste dans laquelle je me reconnais pleinement aujourd’hui.

Valérie a toujours été une amie fidèle dans les victoires comme dans les défaites, ce qui, croyez moi, est une chose rare en politique.

Il y a quelques semaines, elle m’a proposé de faire sa rentrée politique à Argenteuil afin d’y lancer « Libres » qu’elle a fondé il y a peu. J’ai naturellement accepté et quel plus bel endroit que la Butte d’Orgemont pour organiser cette grande manifestation.

C’est donc avec grand plaisir que je vous invite à venir participer à cet évènement qui débutera à 10h30 sur la Butte d’Orgemont avec au programme:

– Ateliers de réflexion le matin
– Pause déjeunatoire conviviale le midi avec des points de restauration prévus pour vous
– Clôture de l’évènement en début d’après-midi avec l’intervention de Valérie Pécresse

Vous trouverez ci-dessous l’invitation pour cet évènement. Je vous invite à vous inscrire en ligne en cliquant sur l’invitation ci-après.

J’espère vous y voir le plus nombreux possible.

Amitiés,

Georges Mothron